TRANSCRIPTION par Alain LE NOAC'H Loudéac.

Construction de la Chapelle St Isidore- 5 février 1719, inauguration.

Le 5 ème jour de février 1719, dimanche de la septuagésime fut célébrée pour la première fois, la messe dans la chapelle publique de Saint Isidore.

Voicy le sommaire de tout ce qui s'est passé au sujet de la construction de la dite chapelle :

Elle a été batie sous le fief d'écuier Jean Christophe de Guehenneuc Seigneur de la Roncière et de Glécoüet, dans une quantité de lande appartenant à Mme Jan Maguero, comme il paroit par la permission déposée aux archives donnée par eux deux, sous leurs signes, aux paroissiens de la construire de la manière qu'ils jugeroient à propos. Laquelle chapelle a été batie uniquement par les soins, la piété, la générosité et les offres volontaires des paroissiens de Brehand Loudéac pour l'honneur de Dieu, le culte de la Ste Vierge et de St Isidore et pour le service et l'utilité du publique et toute la paroisse et a été fondée par missire Mathurin Collet pretre de cette paroisse, de cinquante livres de vente annuelle scavoir :dix livres par an pour l'entretien de la dite chapelle et quarante livres pour le chapelin qui y dira la messe les dimanches et festes, dont l'acte de fondation est déposé aux archives.

Voicy le sommaire de ce qu'il a couté pour la construction de la dite chapelle, sans y comprendre les journées et charois volontaires que les paroissiens ont fait généreusement et gratis, pour tirer et charoier la pierre, aussi bien que l'ardoise, bois et autres matériaux.

L'adjudication du bail pour maçonnaille, la charpente, couverture et portes seulement, tous matériaux fournis sur le lieu : 370 livres.

Le bois rendu sur la place : 87 livres 7 sols.

L'ardoise aussi rendue : 115 livres 13 sols.

Les cloux et lattes : 47 livres 4sols 3 deniers.

La pierre de maçonnaille : 36 livres 4 sols.

Pour ferrure des vitres, portes et armoires : 42 livres 19 sols.

Pour chaux et blanchissage : 30 livres 12 sols.

Pour le bois et façon de l'autel : 80 livres.

Pour les images et port d'icelles : 62 livres 5 sols.

Pour les vitres : 13 livres 4 sols.

Le tout monte ensemble à 885 livres 8 sols 3 deniers.

Voicy présentement ce qui se passa le jour de la procession et bénédiction de la dite chapelle :

Le dit jour et an cy devant, après avoir béni dans l'église paroissiale de Bréhand, les images de la Ste Vierge sous l'invocation de Notre Dame de Délivrance et de St Isidore, comme patron des laboureurs, partit de ce bourg sur les huit à neuf heures du matin, le clergé avec un grand concours de peuple portant les images de la Ste Vierge et de St Isidore, en procession solennelle, à laquelle procession se vinrent joindre, les processions de la Chaize, de la Ferrière, de St Samson, de St Etienne et de St Barnabé, avec leurs crois et bannières accompagnées du clergé et des peuples des dittes paroisses et de plusieurs autres.

La procession sortant de cette église, allat par le haut du bourg par la Croix de Boval, par le petit Cotuhan et le gué tavel, ayant préparé auparavant tous les passages avec beaucoup de soin. On prit cette route pour la marche de la procession tant à cause du Grand concours de peuple qui n'eut pu aller par le chemin ordinaire, que pour mieux ranger la procession, et en rendre la pompe plus maiestueuse. L'image de la Sainte Vierge portée sur un brancard par quatre garçons, marchoir la première, au milieu des filles rangées en ordre quatre et quatre, ensuite dans le meme ordre, marchoirent les garçons, et entre eux et les hommes, paroissoit l'image de St Isidore portée par quatre laboureurs, suivie du clergé, et après venoient les hommes et ensuite les femmes. Et toute la procession s'étant rendue dans un très bel ordre avec beaucoup de solennité, de modestie, d'édification et de piété à la ditte chapelle. Elle fut benite avec toutes les cérémonies de l'églisse par missire Michel Robin recteur de St Samson assisté de missire Louis Guilloux recteur de Brehand, Oieulangart resteur de la Chaize, Mathurin Rouault curé de la Ferrière, Mathurin Jossé curé de St Barnabé, Simon Cognet curé de St Samson, Jan Yves, pretre de St Etienne, Pierre et François les Bernard pretres de la Chaize, André Henry pretre de la Ferrière , Guilloux pretre de Loudéac, Jacques Joyaux pretre de Pleumieux, Jan Pintrel, Yves Rouillard, Yves Marteille, Pierre Rouillard, tous pretres de Brehand et Pierre Bertelot chapelin d'Estuer.

Après la bénédiction, la messe fut chantée par missire Jan Pintrel et le sermon prononcé par missire Louis Guilloux recteur de Brehand qui ont signé Louis Guilloux recteur de Brehand Loudéac.Yves Marteille pretre.

Fin du document.